Sedum, la plante d’intérieur parfaite pour les débutants

Sedum

Au port retombant et d’aspect authentique, le Sedum morganianum ou orpin de Morgane sublime parfaitement les intérieurs des résidences individuelles. Il convient très bien aux jardiniers débutants. Cette plante est en effet facile à cultiver. Elle instaure une ambiance nature dans les pièces à vivre tout en étant simple à entretenir.

Facile à cultiver et un parfait ornement pour l’habitation

De nature vivace, le sedum est originaire du Mexique. Il appartient à la famille des Crassulacées. Aussi nommée « queue d’âne », cette plante est dotée de longues tiges. Elle est simple à cultiver et à entretenir. Un bon réglage de la luminosité est cependant indispensable pour éviter l’affaiblissement du végétal. Formant une touffe surprenante, le sedum morganianum peut avoir une longueur de 90 cm. Il produit de minuscules feuilles d’environ 2 cm de long et 1 cm d’épaisseur. Ses feuillages recouverts de pruine moyennement abondante sont imbriqués, incurvés et charnus. Très décorative, la plante a un coloris qui vire du vert très pâle au gris bleuté. Elle est à manipuler avec délicatesse au risque de déclencher le détachement de la tige et de la motte sedum ou bouture sedum. Avec de bonnes conditions de culture, le sedum garantit une belle floraison traduite par de petites fleurs de couleur rose étoilée en saison printanière. Aménager un toit sedum convient très bien à un thème nature. Inadaptés à une température en dessous de 5 °C, les sedums frileux s’invitent au balcon ou à la terrasse à la belle saison. En hiver, la plante s’épanouit mieux dans une salle lumineuse, au jardin, à la véranda (hors de gelées) ou en serre.

Comment bien cultiver et entretenir son sedum ?

D’aspect gras, le Sedum morganianum est idéal pour aménager une toiture sedum. Il requiert peu d’entretien. Adaptée aux jardiniers débutants, cette plante ne nécessite pas trop d’énergie. Elle doit pourtant bénéficier d’un meilleur éclairage et d’un ensoleillement d’au moins 4 heures par jour. Les heures très intenses au soleil sont cependant à éviter pour éviter l’endommagement des feuilles. Le sedum ne supporte pas les températures inférieures à 5 °C. En hiver, il est à l’aise avec une acclimatation qui avoisine les 10 °C, de jour comme de nuit. Vous pouvez planter votre orpin de Morgane en suspension ou en corbeille. Veillez à bien drainer le fond du contenant avec une couche de petits galets ou de graviers. Réalisez une composition de sable de rivière et de terreau de commerce pour planter votre sedum. Le rempotage du végétal doit être réalisé tous les 2 ou 3 ans en saison printanière. Pour l’arrosage, procédez par parcimonie. Arrosez tous les 10 jours pendant la belle saison sauf si la plante se trouve en zone ensoleillée dans une région méridionale. Dans ce cas, deux arrosages par semaine seront indispensables en période estivale. Réduisez petit à petit cette fréquence à l’arrivée de l’automne pour bien assécher les apports en eau par temps normal.

Un véritable ornement pour les pièces à vivre

Très prisé des amateurs de jardinage, le sedum regorge d’atouts. Il est notamment apprécié pour ses grosses tiges naturellement ramifiées. La plante forme une touffe évasée. Les feuilles et les fleurs restent décoratives même après dessèchement. Elles peuvent avoir des teintes variées. Orné de magnifiques boutons floraux presque plats, le sedum produit des fleurs colorées. Celles-ci persistent jusqu’aux premières gelées. Elles peuvent être regroupées dans une vase une fois coupées pour former de jolis bouquets. Rustique, le sedum résiste aux maladies et aux attaques de nuisibles. L’escargot est le seul animal qui nuit à la plante, car il aime déguster les jeunes pousses du feuillage. Toutefois, il croise rarement la plante vu que les conditions d’épanouissement des deux sont contradictoires. En tout cas, elle convient à la fois à décoration des pièces à vivre et à celle de l’extérieur.

Pourquoi choisir une membrane EPDM pour votre bassin ?
Comment restaurer un colombage ?