Comment restaurer un colombage ?

Actuellement, il existe encore de nombreuses maisons qui sont complètement ou partiellement associées avec des murs à pans de bois, qui contiennent parfois de torchis. Beaucoup de gens utilisent des instruments tels que la brique pleine. Vos murs doivent être rénovés à cause de sa fragilité. Les matériaux traditionnels doivent être également échangés par les nouveautés. Souhaitez-vous connaître comment restaurer un colombage ?

Les techniques utilisées pour le colombage

Cette méthode a passé les âges et vous pouvez la trouver dans le patrimoine architectural des Français. La technique du colombage est basée sur des pans de bois. Ce sont des poutres qui produisent le colombage et qui procurent à la bâtisse cet aspect si spécifique. Ces poutres reposent de nouveau sur de la pierre. Elles sont mises à l’ordre horizontal et vertical. Et elles sont chevillées entre elles par des mortaises et des tenons. Une fois fixées entre elles, elles deviennent une structure solide que vous pouvez ensuite remplir. Pour restaurer un colombage en suivant la tradition, le colombage doit être rempli d’un mélange de sable et d’argile qui est ultérieurement enduit à la chaux. Le torchis est remplacé au fur et à mesure de temps et de la modernité par de la brique.

La restauration du colombage

Pour restaurer un colombage, attendez le moment où votre mur est abîmé. Et quand les déchirures ne sont pas très profondes, vous allez les combler avec une résine aspect bois ou mortier au chaud. Examinez bien que l’usure n’est pas encore due à la présence de la vermine. Si c’est bien le cas, vous devez d’abord utiliser un insecticide sur le bois. Dès que la poutre est sèche, passez un mélange d’essence de térébenthine et d’huile de lin au pinceau pour sustenter le bois. Appliquez de plusieurs couches sans hésiter. Vous pouvez également le vernir ou repeindre pour cacher la réparation. Après, il vaut mieux que vous coupez la partie abîmée et l’échangez avec un tronçon de même taille. Il est aussi préférable de travailler sur la façade sans tout démonter en détachant seulement au préalable le lattis et le torchis. Si la charpente est trop détruite, on préconise de renforcir les poutres par une armature en métal.

La rénovation pour un colombage traditionnel

Afin de restaurer un colombage traditionnel avec un torchis abîmé, il est recommandé de le changer tout entier. Car il est sensible à l’humidité. Vous pouvez ajuster plusieurs matériaux tels que les plaques de bois. Liège et les bétons cellulaires. Mais l’idéal c’est encore de préférer une isolation inspirante comme les briques de terre cuite revêtue d’enduit ou la ouate de cellulose. Pour avoir l’isolation efficace, ajoutez-y une ventilation. Vous devez être assuré que vous n’avez pas de remontées capillaires imbibées à partir de la cave. De cette façon, vous allez restaurer à nouveau le colombage après quelques années.

Comment choisir une bétonnière ?
C’est quoi l’isolation intérieure ?